Published: November 23, 2018Updated: November 23, 2018

LEÇON 13 - DE PÉCHEUR COUPABLE À SAINT PARDONNÉ

Il n'y avait pas d'empreintes digitales. Aucune arme ne fut découverte. Personne ne vit le meurtrier entrer dans le bureau du médecin. Personne n'entendit le bruit des balles. On vit tout simplement le médecin étendu derrière son pupitre. Cinq balles avaient percé sa chemise.

On dirait le crime parfait. De prime abord, les policiers ne trouvèrent aucun indice. Puis ils remarquèrent un fil mince attaché à un plumier sur le pupitre du médecin. Le fil conduisit à un magnétophone caché dans un tiroir. Ils remarquèrent que le plumier cachait un microphone que le docteur utilisait pour enregistrer ses conversations avec les patients qu'il conseillait.

Les investigateurs rembobinèrent la cassette et, à leur grande surprise, se mirent à écouter l'enregistrement du crime. Un homme appelé Anthony entra dans le bureau et commença une querelle avec le médecin. Des balles retentirent et la cassette finit avec les gémissements du médecin mourant sur le tapis.

Chaque détail terrible avait été enregistré. Le meurtrier croyait que son crime resterait à jamais caché. Il s'efforça de ne laisser aucune trace. Mais la cassette raconta toute l'histoire.

Dans ce guide, nous étudierons le jugement final de Dieu quand les humains seront " jugés selon ce qu'ils auront fait et ce qui sera marqué dans les livres " (Apocalypse 20 :12). Pour ceux qui n'auront pas accepté le Christ comme leur Sauveur, ce sera une mauvaise nouvelle. Mais le jugement est une très bonne nouvelle pour ceux qui auront trouvé la sécurité en Christ.

1. COMMENT AFFRONTER LE JUGEMENT SANS CRAINTE 

Qui va juger le monde ?

"Le Père ne juge personne, mais il a remis tout jugement au Fils. " -Jean 5 :22. (À moins d'avis contraire, tous les versets trouvés dans les Guides DÉCOUVERTE sont tirés de la Version Louis Second.)

Comment la croix a-t-elle préparé le Christ à devenir notre juge?

"C'est lui que Dieu a destiné, par son sang, à être, pour ceux qui croiraient, victime propitiatoire, afin de montrer sa justice,…de manière à être JUSTE TOUT EN JUSTIFIANT celui qui a la foi en Jésus. " -Romains 3 :25, 26.

La mort de Christ comme notre substitut lui permit d'agir à la fois comme un juste juge et un justificateur bienveillant qui peut pardonner le pécheur repentant. Quand l'univers étonné pose la question, " Comment un juge impartial peut-il déclarer un coupable non coupable? " Christ peut répondre en pointant du doigt les cicatrices de ses mains. Il a subi la pénalité de nos péchés dans son propre corps.

Les livres du ciel préservent le souvenir de la vie de chacun, et ces registres seront utilisés dans le jugement (Apocalypse 20 :12). C'est une mauvaise nouvelle pour ceux qui s'imaginent que leurs péchés secrets et leurs crimes ne reviendront jamais les hanter. Mais il y a de très bonnes nouvelles pour tous ceux qui auront sincèrement accepté Christ comme leur Avocat au ciel : " Le sang de Jésus…nous purifie de tout péché " (1 Jean 1 :7).

Qu'est-ce que Jésus offre en échange de notre vie de péché?

"Celui qui n'a point connu le péché, il l'a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice de Dieu. " -2 Corinthiens 5 :22.

Notre vie de péché est échangée contre la vie parfaitement juste de Jésus. À cause de la vie sans péché de Jésus et de sa mort, Dieu peut nous pardonner et nous traiter comme si nous n'avions jamais péché.

Qu'est-ce qui qualifie Jésus comme notre Avocat et notre Juge?

2. JÉSUS VINT À TEMPS

Lors de son baptême, Jésus fut oint du Saint-Esprit.

"Dès que Jésus eut été baptisé, il sortit de l'eau. Et voici, les cieux s'ouvrirent, et il vit l'Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui. Et voici, une voix fit entendre des cieux ces paroles : Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j'ai mis toute mon affection. " -Matthieu 3 :16, 17.

Après que Jésus eut été oint du Saint-Esprit lors de son baptême, les disciples annoncèrent :

"Nous avons trouvé le Messie (ce qui signifie Christ). " - Jean 1 :41.

Les disciples savaient que le mot hébreu " Messie " et le mot grec " Christ " signifient tous deux " L'Oint." 

Luc, un disciple de Jésus, enregistra la date où Jésus fut oint comme Messie comme étant la quinzième année du règne de Tibère César (Luc 3 :1). Pour nous, cela équivaut à l'année 27 de notre ère.

Plus de 500 ans avant la venue de Jésus, le prophète Daniel prédit que Jésus serait oint comme Messie en l'an 27 av. J.-C.

" Depuis le moment où la parole a annoncé que Jérusalem sera rebâtie jusqu'à l'Oint,… il y a sept semaines et soixante-deux semaines. " - Daniel 9 :25.

Sept semaines et soixante-deux semaines donnent soixante-neuf semaines ou 483 jours (7 x 69 = 483 jours). Dans les prophéties bibliques symboliques, chaque jour représente une année (Ézéchiel 4 :6, Nombre 14 :34). Alors, les 483 jours représentent 483 ans. Daniel prédit qu'un ordre serait donné pour la restauration et la reconstruction de Jérusalem, et exactement 483 ans après cet édit, le Messie apparaîtrait.

Jésus vint-il comme Messie au moment indiqué? Artaxerxès publia un édit pour rebâtir Jérusalem en 457 a.v. J.-C. (Esdras 7 :7-26). Les 483 ans prirent fin en l'an 27 apr. J.-C. (457 a.v.J.-C. + 27 apr. J.-C. = 484.) Le décret fut promulgué en l'an 457 et Christ fut oint durant l'année 27 apr. J.-C., ce qui nous met en présence de deux années partielles, pour que la date exacte soit 483 années.)

Au moment précis, en l'an 27 apr. J.-C., Jésus apparut avec le message : " L'heure est venue " (Marc 1 :15). L'accomplissement précis de cette prophétie biblique confirme de façon étonnante que Jésus de Nazareth est vraiment le Messie, Dieu sous forme humaine.

Pendant combien de temps est-ce que Jésus devrait confirmer la promesse?

" Il fera une solide alliance (une promesse) avec plusieurs pendant une semaine. " -Daniel 9 :27 (première partie).

Quand nous faisons appel au principe année-jour, cette semaine équivaut à sept ans. Alors, pendant sept ans-de l'an 27 apr. J.-C. à l'an 34-Jésus " confirmerait une solide alliance, " ou une promesse qu'il avait faite à Adam et Eve peu après qu'ils eurent péché. Dieu fit une alliance ou une promesse en disant qu'il sauverait la race humaine du péché par la mort de quelqu'un qu'il enverrait pour mourir pour nos péchés (Genèse 3 :15).

Qu'est-ce qui se passerait au milieu de cette soixante-dixième année?

" Durant la moitié de la semaine, il fera cesser le sacrifice et l'offrande. " - Daniel 9 :27 (dernière partie). 

Jésus fut crucifié en l'an 31 apr. J.-C., au " milieu de la semaine. " Au moment de la mort du Christ, Dieu déchira " le voile du temple… en deux depuis le haut jusqu'en bas " (Matthieu 27 :5). L'offrande du sacrifice expiatoire (symbole de Jésus l'Agneau de Dieu), échappa des mains du prêtre. C'était le signe que Dieu ne voulait plus que les humains offrent des animaux en sacrifice. En accomplissant la prophétie à la lettre, Jésus " mit fin " à la nécessité d'offrir d'autres sacrifices. Depuis la mort du Christ, les gens ont accès à Dieu non au moyen de sacrifices d'animaux et de prêtres humains, mais grâce au Messie, l'Agneau de Dieu et notre souverain Sacrificateur.

3. L'ASSURANCE DES PÉCHÉS PARDONNÉS

Selon la prophétie de Daniel, pourquoi Jésus mourut-il?

"Un oint sera retranché mais pas pour lui-même. " -Daniel 9:26, marge.

À sa mort sur la croix, Jésus fut " retranché." Il mourut, " mais pas pour lui-même, " pas pour payer la pénalité de son propre péché, mais pour payer la pénalité des péchés de l'univers entier.

Comment pouvons-nous savoir que Dieu a pardonné tous nos péchés? 

"Justice de Dieu par la foi en Jésus-Christ pour tous ceux qui croient…Car tous ont péché et ils sont gratuitement JUSTIFIÉS PAR SA GRÂCE, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus …PAR SON SANG." -Romains 3:22-25.

Les points-clés de ces versets sont : Nous avons " tous péché, " mais à cause de la " grâce " tous sont " justifiés " s'ils ont " la foi " dans le pouvoir purificateur du " sang " de Christ. Quand nous sommes justifiés, Dieu déclare que nous ne sommes pas coupables, il enlève la culpabilité de nos péchés passés. Et Dieu nous déclare juste; " la justice de Dieu s'obtient par la foi en Jésus-Christ. " 

Nous tous qui nous acharnons à lutter pour être assez bons, pour être à la hauteur par nos propres moyens, nous pouvons trouver le vrai repos dans la gracieuse acceptation du Christ. Il promet, " Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos " (Matthieu 11 :28). Nous tous qui sommes affligés par les cicatrices du passé et par le sentiment de notre faiblesse et de la honte, nous pouvons trouver repos et guérison en Christ.

4. L'HEURE OÙ LE JUGEMENT VA COMMENCER

Au chapitre 8 de Daniel, un ange montra au prophète un vaste panorama sur l'avenir. Daniel vit (1) un bélier, (2) un bouc, et (3) de l'une des cornes du bouc, " une corne qui était petite mais qui s'agrandit en force " (Daniel 8 :8, 9); des symboles qui représentent (1) la Médo-Perse, (2) la Grèce, et (3) la Rome (Daniel 8 :1-12, 20-26). 

Quelle est la quatrième partie de la prophétie?

"Pendant combien de temps s'accomplira la vision sur le sacrifice perpétuel…? Et il me dit deux mille trois cent soirs et matins (ou jours en hébreux); puis le sanctuaire sera purifié. "-Daniel 8:13,14.

Daniel tomba sur sa face avant que l'ange pût lui expliquer les 
2 300 jours de la prophétie, et le huitième chapitre se termine sans explication. Mais plus tard, l'ange réapparut et dit : 

"Comprends la vision! Soixante et dix semaines ont été fixées sur ton peuple et sur ta ville sainte, pour faire cesser les transgressions et mettre fin aux péchés. " -Daniel 9 :22-24.

Les 2 300 jours sont, naturellement, 2 300 années, chaque jour
représentant une année (Ézéchiel 4 :6). Soixante-dix semaines, ou 490 ans, constituèrent la première section de la plus longue période de 2 300 ans. Les deux époques commencèrent en 458 a.v. J.-C. lorsque la Perse publia le décret " de restaurer et de rebâtir Jérusalem. " Si l'on soustrait 490 ans des 2 300 ans, il reste 1 810 ans. En ajoutant 1 810 ans à l'an 34 de notre ère, quand les 490 ans prirent fin, cela nous amène à 1844.

5. LA PURIFICATION DU SANCTUAIRE CÉLESTE-UN JUGEMENT

L'ange dit à Daniel qu'en 1844, à la fin des 2 300 ans, " le sanctuaire sera purifié " (Daniel 8 :14). Mais qu'est-ce que cela signifie? Depuis l'année 70 apr. J.-C., quand les Romains détruisirent le temple de Jérusalem, le peuple de Dieu n'a pas eu de temple sur la terre. Alors, le sanctuaire qui devait être purifié, à compter de 1844, devait être le sanctuaire céleste dont le temple terrestre était une réplique.

Maintenant, que signifie la purification du sanctuaire? L'ancien Israël appelait le jour de la purification du sanctuaire céleste d'Yom Kippour, le Jour des expiations. C'était vraiment un jour de jugement.

Comme nous l'avons découvert dans le Guide 12, le ministère du Christ pour nous dans le sanctuaire avait deux phases : (1) le sacrifice quotidien concernait le ministère du prêtre dans la première chambre du sanctuaire, le Lieu saint. (2) Le sacrifice annuel représentait le ministère du souverain sacrificateur dans la deuxième chambre, le Lieu très saint (Lévitique 16).

Dans le sanctuaire terrestre, lorsque les gens confessaient leurs péchés jour après jour, on prenait le sang des animaux sacrifiés pour asperger le coin de l'autel, puis on le transférait au Lieu très saint (Lévitique 4 et 6). Alors, de façon symbolique, jour après jour, les péchés confessés étaient apportés dans le sanctuaire et déposés là.

Puis chaque année, au Jour des expiations, le sanctuaire fut purifié de tous les péchés confessés durant l'année écoulée (Lévitique 16). Pour effectuer cette purification, le souverain sacrificateur fit un sacrifie spécial d'un bélier consacré. Puis il apportait son sang dans le Lieu très saint et faisait l'aspersion du sang sur le devant du propitiatoire pour montrer que le sang de Jésus, le Rédempteur promis, paierait la pénalité du péché. Le souverain sacrificateur enlevait de façon symbolique les péchés confessés du sanctuaire et les plaçait sur la tête d'un autre bouc, qui fut lâché dans le désert, pour mourir (Lévitique 16 :20-22).

Cette cérémonie du jour annuel des expiations purifiait le sanctuaire du péché. Les gens le considéraient comme un jour de jugement parce que ceux qui refusaient de confesser leurs péchés étaient considérés coupables et étaient " séparés du peuple de Dieu " (23 :29).

Ce que le souverain sacrificateur faisait de façon symbolique une fois l'an, Jésus l'a fait une fois pour toutes en qualité de notre Souverain sacrificateur (Hébreux 9 :6-12). Au grand jour du jugement, il ôte du sanctuaire les péchés confessés de tous ceux qui l'ont accepté comme leur Sauveur. Si nous confessons nos péchés, il en effacera à jamais le souvenir à ce moment (Actes 3 :19). Ce ministère est l'œuvre du jugement que Jésus commença en 1844. 

En 1844, quand l'heure du jugement de Dieu commença au ciel, le message de l'heure du jugement de Dieu fut proclamé dans le monde entier (Apocalypse 14 :6-7). Un prochain Guide DISCOVER traitera de ce message.

7. FAIRE FACE AU REGISTRE DE VOTRE VIE PENDANT LE JUGEMENT

Depuis 1844, Christ, en tant que juge fait l'investigation du registre de chaque personne qui a vécu sur la terre pour confirmer qui sera sauvé à son retour. En tant que notre Juge, Jésus " efface " du registre des justes qui se trouve au ciel, tous leurs péchés (Actes 3 :19).

Quand votre nom passe en jugement, ce sera facile de regarder le registre de votre vie si vous avez accepté Christ comme votre Substitut. Quand le jugement des justes sera achevé, Jésus reviendra sur la terre pour les récompenser (Apocalypse 22 :12, 14).

Êtes-vous prêt pour le retour de Jésus? Y a-t-il quelque chose que vous lui cachez? Avez-vous une relation ouverte et honnête avec Celui qui promet :

"Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité. " -1 Jean 1:9.

La confession veut tout simplement dire accepter de faire face à nos péchés, d'accepter le pardon de Dieu, et de reconnaître que nous avons besoin de sa force et de sa puissance.

Alors qu'il visitait une prison à Potsdam, le roi Frédérick William I écouta de nombreuses requêtes de pardon. Tous les détenus juraient que les méchants juges avaient demandé aux témoins de faire de faux serments, ou que les avocats sans scrupules étaient responsables de leur incarcération. De cellule en cellule, on entendait les mêmes histoires d'innocence.

Mais dans l'une des cellules, le détenu n'avait rien à dire. Surpris, Frédérick lui dit : " Je suppose que vous êtes innocent aussi. "

" Non, votre Majesté, " répondit l'homme, " je suis coupable et je mérite tout ce qui m'arrive. "

Le roi se tourna vers le gardien et s'écria : " Viens faire sortir ce coquin rapidement avant qu'il ne corrompe ce groupe d'innocents. "

Comment pouvons-nous nous préparer pour le jugement? Comment serons-nous prêts pour le retour de Christ? Tout simplement en confessant honnêtement la vérité : Je mérite bien la peine de mort pour mes péchés, mais Un autre a pris ma place et m'a donné un beau pardon.

Prenez maintenant la décision que quoi qu'il advienne, vous maintiendrez une relation très honnête et très sincère avec Christ.

 

L'Église Adventiste du 7e jour Francophone de Toronto, Canada
Copyright © 2000 par The Voice of Prophecy Radio Broadcast
Loveland, Colorado, U.S.A.

 

 Questionnaire de la leçon 13: